A A A

Quatrième session, trente-neuvième législature

La présente version du project de loi se fonde sur le texte qui a été disbribué à l'Assemblée législative après la première lecture.  Elle n'est pas officielle.   S'il vous faut une version exacte, communiquez avec les Publications officielles.

Projet de loi 24

LOI SUR LA RECONNAISSANCE DES LANGUES AUTOCHTONES


Note explicative

(Date de sanction :                                         )

Attendu :

que sept langues autochtones sont actuellement parlées au Manitoba, soit le cri, le dakota, le déné, l'inuktitut, le michif, l'ojibwé et l'oji-cri;

que des études récentes indiquent que seulement 30 % des membres des Premières nations peuvent converser dans une langue autochtone;

que la langue michif, mélange de français et de cri jadis courant au sein des collectivités métisses, est maintenant considérée comme étant en voie de disparition puisque moins de 1 000 personnes la parlent;

que les jeunes générations d'Autochtones sont de plus en plus susceptibles d'acquérir la langue de leur peuple à titre de langue seconde plutôt que de langue maternelle et que cette tendance est particulièrement évidente chez ceux qui habitent hors-réserve, en milieu urbain;

que les langues autochtones sont essentielles à la survie de la culture et de l'identité des peuples autochtones;

que la revitalisation de ces langues peut contribuer à la continuité culturelle ainsi qu'à l'amélioration du bien-être et de l'estime de soi de ces peuples;

que le gouvernement a un rôle à jouer dans la reconnaissance des langues autochtones ainsi que dans la promotion de la préservation et de l'utilisation de celles-ci,

SA MAJESTÉ, sur l'avis et avec le consentement de l'Assemblée législative du Manitoba, édicte :

Reconnaissance des langues autochtones

1           Les langues cri, dakota, déné, inuktitut, michif, ojibwé et oji-cri sont reconnues comme étant les langues autochtones parlées et utilisées au Manitoba.

Codification permanente

2           La présente loi constitue le chapitre A1.5 de la Codification permanente des lois du Manitoba.

Entrée en vigueur

3           La présente loi entre en vigueur le jour de sa sanction.

Note explicative

Le présent projet de loi reconnaît le cri, le dakota, le déné, l'inuktitut, le michif, l'ojibwé et l'oji-cri comme étant les langues autochtones parlées et utilisées au Manitoba.