Français
This is an unofficial version. If you need an official copy, use the bilingual (PDF) version.

This version is current as of February 23, 2024.
It has been in effect since July 1, 2023.
 
Legislative history
C.C.S.M. c. Y50 The Youth Drug Stabilization (Support for Parents) Act
Enacted by Proclamation status (for any provisions coming into force by proclamation)
SM 2006, c. 22
Amended by
SM 2009, c. 15, s. 252

• all except s. 252(2)(a) and (c)

– in force: 31 May 2018 (proclamation published: 1 Sept. 2017)

• s. 252(2)(c)

– in force: 1 June 2022 (proclamation published: 20 May 2022)

• s. 252(2)(a)

– not yet proclaimed

SM 2009, c. 31, s. 75

• in force: 1 Apr. 2015 (proclamation published: 10 Nov. 2014)

SM 2013, c. 51, Sch. B, s. 204

• in force: 1 Apr. 2014 (Man. Gaz.: 29 Mar. 2014)

SM 2018, c. 9, s. 56

• in force: 17 Oct. 2018 (proclamation published: 5 Oct. 2018)

SM 2021, c. 63, s. 23
SM 2022, c. 15, Sch. A, s. 122

• in force: 1 July 2023 (proclamation published: 26 May 2023)


NOTE: Proclamations published in The Manitoba Gazette before December 1, 2009 are not available online.

Proclamations published after May 10, 2014 are published only on this website.

Previous version(s)
Regulations

Regulations under The Youth Drug Stabilization (Support for Parents) Act in force on February 15, 2024 (unless otherwise noted).

Number Title
78/2013
Stabilization Facility Designation RegulationRegistered: June 14, 2013
Published: June 22, 2013
Amendments Previous version(s)
210/2006
Youth Drug Stabilization RegulationRegistered: October 16, 2006
Published: October 28, 2006
Amendments

NOTE: Previous versions that were last amended before 2014 are not available online.

Search in this Act
Show provisions with hits.
Submit
         

This search is not case sensitive.


The Youth Drug Stabilization (Support for Parents) Act, C.C.S.M. c. Y50

Loi sur la stabilisation des mineurs toxicomanes (aide aux parents), c. Y50 de la C.P.L.M.


(Assented to June 13, 2006)

(Date de sanction : 13 juin 2006)

HER MAJESTY, by and with the advice and consent of the Legislative Assembly of Manitoba, enacts as follows:

SA MAJESTÉ, sur l'avis et avec le consentement de l'Assemblée législative du Manitoba, édicte :

Definitions

1   The following definitions apply in this Act.

"addictions specialist" means a person who has the qualifications set out in the regulations and who is

(a) a physician;

(b) registered as a psychologist under The Psychologists Registration Act;

(c) a practising registered nurse under The Regulated Health Professions Act;

(d) a practising registered psychiatric nurse under The Regulated Health Professions Act;

(e) registered as a social worker under The Social Work Profession Act; or

(f) a member of a class of persons designated in the regulations. (« spécialiste en toxicomanie »)

"alcohol" means liquor as defined in The Liquor, Gaming and Cannabis Control Act. (« alcool »)

"drug" means

(a) alcohol; or

(b) a substance, other than a tobacco product,

(i) whose use is controlled by law, or

(ii) that is used by a youth in a manner that is not intended by the manufacturer of the substance. (« drogue »)

"guardian" means a guardian as defined in The Child and Family Services Act. (« tuteur »)

"minister" means the minister appointed by the Lieutenant Governor in Council to administer this Act. (« ministre »)

"parent", in relation to a youth, means

(a) a parent under Part 2 of The Family Law Act or an adoptive parent; or

(b) a person with whom the youth lives and who stands in the place of their parent. (« parent »)

"stabilization facility" means a building or part of a building designated by the minister as a stabilization facility. (« établissement de stabilisation »)

"stabilize", in relation to a youth, means to support the youth during a drug-free period in a safe and secure environment to allow the youth to decide, while not under the acute influence of drugs, whether to accept treatment for drug abuse. (« stabiliser »)

"youth" means a person under 18 years of age. (« mineur »)

S.M. 2009, c. 15, s. 252; S.M. 2009, c. 31, s. 75; S.M. 2013, c. 51, Sch. B, s. 204; S.M. 2018, c. 9, s. 56; S.M. 2021, c. 63, s. 23; S.M. 2022, c. 15, Sch. A, s. 122.

Définitions

1   Les définitions qui suivent s'appliquent à la présente loi.

« alcool » Boisson alcoolisée au sens de la Loi sur la réglementation des alcools, des jeux et du cannabis. ("alcohol")

« drogue »

a) Alcool;

b) substance, autre qu'un produit du tabac :

(i) dont l'utilisation est régie par la loi,

(ii) qui est utilisée par un mineur d'une manière qui n'est pas prévue par le fabricant. ("drug")

« établissement de stabilisation » Tout ou partie d'un bâtiment qui est désigné par le ministre à titre d'établissement de stabilisation. ("stabilization facility")

« mineur » Personne de moins de 18 ans. ("youth")

« ministre » Le ministre chargé par le lieutenant-gouverneur en conseil de l'application de la présente loi. ("minister")

« parent » Selon le cas :

a) le parent d'un mineur au sens de la partie 2 de la Loi sur le droit de la famille ou son parent adoptif;

b) la personne avec laquelle un mineur vit et qui lui tient lieu de parent. ("parent")

« spécialiste en toxicomanie » Personne qui a les compétences que prévoient les règlements et qui est, selon le cas :

a) médecin;

b) inscrite à titre de psychologue en vertu de la Loi sur l'inscription des psychologues;

c) infirmière en exercice sous le régime de la Loi sur les professions de la santé réglementées;

d) infirmière psychiatrique en exercice sous le régime de la Loi sur les professions de la santé réglementées;

e) inscrite à titre de travailleur social en vertu de la Loi sur la profession de travailleur social;

f) membre d'une catégorie de personnes désignée par règlement. ("addictions specialist")

« stabiliser » Offrir à un mineur, pendant une certaine période, des services de soutien dans un environnement sain et sûr où il ne pourra pas consommer de drogue, sera moins fortement intoxiqué et pourra alors prendre une décision en vue de se faire traiter ou non contre sa toxicomanie. ("stabilize")

« tuteur » S'entend au sens de la Loi sur les services à l'enfant et à la famille. ("guardian")

L.M. 2009, c. 15, art. 252; L.M. 2009, c. 31, art. 75; L.M. 2013, c. 51, ann. B, art. 204; L.M. 2018, c. 9, art. 56; L.M. 2021, c. 63, art. 23; L.M. 2022, c. 15, ann. A, art. 122.

APPREHENSION ORDERS

ORDONNANCES VISANT LA PRISE DE CORPS

Applying for an order

2(1)   A youth's parent or guardian may apply to a justice for an order to apprehend the youth if the parent or guardian reasonably believes that the youth

(a) is abusing one or more drugs severely and persistently and, as a result, is likely to deteriorate substantially, either physically or psychologically;

(b) should be assessed by an addictions specialist to determine whether the youth should be detained at a stabilization facility to be stabilized; and

(c) has consistently refused to agree to a voluntary assessment, or has had one or more unsuccessful interventions to address his or her drug abuse.

Requête en vue de l'obtention d'une ordonnance

2(1)   Le parent ou le tuteur d'un mineur peut présenter une requête à un juge afin qu'il rende une ordonnance visant la prise de corps du mineur s'il a des motifs raisonnables de croire que celui-ci :

a) est intoxiqué de manière grave et continuelle et que son état risque par conséquent de se détériorer considérablement sur le plan physique ou psychologique;

b) devrait être évalué par un spécialiste en toxicomanie qui déterminera s'il devrait ou non être détenu dans un établissement de stabilisation afin que son état soit stabilisé;

c) a toujours refusé de subir volontairement une évaluation ou qu'une ou plusieurs des mesures prises par le passé à l'égard de sa toxicomanie ont échoué.

Notice not required

2(2)   The application may be made without notice to the youth who is to be apprehended.

Absence de préavis

2(2)   La requête peut être présentée sans que le mineur en soit avisé.

Form of application

2(3)   The application must be in writing, under oath and in a form approved by the minister.

Forme de la requête

2(3)   La requête est présentée par écrit, sous serment et en la forme qu'approuve le ministre.

How to submit an application

2(4)   Subject to the regulations, the applicant may submit the application to the justice in person, or, if appearing personally is not reasonably possible, by telephone and fax.

Présentation de la requête

2(4)   Sous réserve des règlements, le requérant peut remettre sa requête au juge en personne ou la lui transmettre par téléphone et télécopieur s'il lui est difficilement possible de comparaître en personne.

Evidence must be under oath

2(5)   Evidence in support of the application must be given under oath.

Serment

2(5)   Les éléments de preuve étayant la requête sont donnés sous serment.

Applications by telephone and fax

3(1)   An applicant who submits an application by telephone and fax must

(a) have the application and any other documents used in evidence in his or her possession while speaking with the justice on the telephone;

(b) communicate the contents of the application and other documents to the justice by telephone or fax in a manner satisfactory to the justice; and

(c) send the application and other documents to the justice promptly in the manner prescribed in the regulations.

Envoi par téléphone et télécopieur

3(1)   Le requérant qui transmet sa requête par téléphone et télécopieur :

a) a en sa possession la requête et les autres documents constituant les éléments de preuve lorsqu'il appelle le juge;

b) communique au juge la teneur de la requête et des autres documents par téléphone ou télécopieur d'une manière que celui-ci estime satisfaisante;

c) envoie rapidement la requête et les autres documents au juge, conformément aux règlements.

Evidence received by telephone

3(2)   The justice may administer an oath to a person and receive the person's evidence by telephone if the oath and evidence are recorded word for word.

Communication téléphonique

3(2)   Le juge peut faire prêter serment au requérant et entendre son témoignage par téléphone si le serment et le témoignage sont enregistrés intégralement.

Justice need not wait for documents

3(3)   The justice who hears the application need not wait for the documents to be sent under clause (1)(c) before deciding whether to make the order.

Transmission des documents

3(3)   Le juge n'est pas obligé d'attendre de recevoir les documents que vise l'alinéa (1)c) pour décider de rendre ou non l'ordonnance.

Making the apprehension order

4(1)   If the justice is satisfied that there are reasonable grounds to believe that the youth's circumstances are as set out in clauses 2(1)(a) to (c), the justice may order that the youth

(a) be apprehended; and

(b) be taken to a specified stabilization facility and detained there until a stabilization order is made or the youth is released under section 9.

Ordonnance rendue par le juge

4(1)   S'il est convaincu qu'il existe des motifs raisonnables de croire que les alinéas 2(1)a) à c) s'appliquent au mineur, le juge peut ordonner que celui-ci :

a) soit appréhendé;

b) soit amené à un établissement de stabilisation précisé et y soit détenu jusqu'à ce qu'un ordre de stabilisation soit donné ou qu'il soit libéré en vertu de l'article 9.

Peace officer's authority re order

4(2)   An order under this section

(a) may be directed to one or more peace officers of the area in which the justice has jurisdiction; and

(b) is authority for a peace officer to apprehend the youth named in the order and to take him or her to the stabilization facility specified in the order for an assessment under section 7.

Autorité des agents de la paix

4(2)   L'ordonnance visée au présent article :

a) peut être adressée à un ou à plusieurs agents de la paix de la région relevant de la compétence du juge;

b) autorise l'agent de la paix à appréhender le mineur qui y est nommé et à l'amener à l'établissement de stabilisation précisé afin qu'il soit évalué conformément à l'article 7.

Reasonable measures

4(3)   A peace officer may take any reasonable measures when acting under this section, including entering any premises to apprehend the youth.

Mesures raisonnables

4(3)   L'agent de la paix qui agit sous le régime du présent article peut prendre des mesures raisonnables, y compris pénétrer dans tout lieu pour y appréhender le mineur.

Peace officer's duties re order

4(4)   A peace officer to whom an order is directed has the following duties:

1.The peace officer must take reasonable steps to locate and apprehend the youth named in the order and must take him or her to the specified stabilization facility as soon as reasonably possible.

2.When the peace officer apprehends the youth, the officer must promptly

(a) inform the youth

(i) of the reason for the apprehension and where he or she is being taken, and

(ii) that he or she has the right to retain and instruct a lawyer; and

(b) give the youth a copy of the order, if he or she requests it.

3.If the youth wants to exercise the right to retain and instruct a lawyer, the peace officer must give the youth a reasonable opportunity to do so, unless that would delay taking the youth to the stabilization facility.

4.Upon delivering the youth to the stabilization facility, the peace officer must give a copy of the order to a responsible person at the facility and tell the person whether the youth was given a reasonable opportunity to retain and instruct a lawyer.

Obligations de l'agent de la paix

4(4)   L'agent de la paix à qui est adressée une ordonnance s'acquitte des obligations suivantes :

1.Il prend des mesures raisonnables pour trouver et appréhender le mineur que vise l'ordonnance et l'amène dès que possible à l'établissement de stabilisation précisé.

2.Lorsqu'il appréhende le mineur :

a) il lui indique sans tarder la raison de la prise de corps et l'endroit où il est amené tout en l'informant de son droit de retenir les services d'un avocat;

b) il lui remet une copie de l'ordonnance s'il la demande.

3.Si le mineur désire retenir les services d'un avocat, il lui donne la possibilité de le faire à moins qu'une telle démarche ne retarde l'arrivée à l'établissement de stabilisation.

4.Lorsqu'il dépose le mineur à l'établissement de stabilisation, il donne une copie de l'ordonnance à un responsable et lui indique si le mineur a eu ou non la possibilité de retenir les services d'un avocat.

Facility must let youth exercise right to counsel

5   As soon as reasonably possible after arrival, the stabilization facility must tell the youth that he or she has the right to retain and instruct a lawyer and give the youth a reasonable opportunity to do so

(a) if the youth was not given a reasonable opportunity while he or she was under apprehension by the peace officer; or

(b) if an addictions specialist at the facility believes that, before arriving there, the youth was not able to understand his or her right to retain and instruct a lawyer, or to exercise that right.

Services d'un avocat

5   Dès que possible après l'arrivée du mineur, l'établissement de stabilisation l'informe qu'il a le droit de retenir les services d'un avocat et lui donne la possibilité de le faire :

a) s'il ne l'a pas eue pendant qu'il était sous la garde de l'agent de la paix;

b) si un spécialiste en toxicomanie de l'établissement est d'avis que le mineur n'était pas en mesure, avant son arrivée, de comprendre son droit de retenir les services d'un avocat ni d'exercer ce droit.

Expiry of order when youth is not apprehended

6(1)   An apprehension order expires at the end of the 30th day after the day it is made, unless the youth is apprehended before then.

Expiration de l'ordonnance

6(1)   L'ordonnance visant la prise de corps expire à la fin du 30e jour suivant son prononcé, sauf si le mineur est appréhendé plus tôt.

Expiry of order when youth is apprehended

6(2)   If the youth is apprehended, the apprehension order expires when a stabilization order is issued under subsection 7(2) or the youth is released from the stabilization facility under section 9, whichever occurs first.

Expiration de l'ordonnance en cas de prise de corps

6(2)   Si le mineur est appréhendé, l'ordonnance expire lorsqu'un ordre de stabilisation est donné en vertu du paragraphe 7(2) ou que le mineur est libéré de l'établissement de stabilisation en vertu de l'article 9, si la libération a lieu en premier.

STABILIZATION ORDERS

ORDRES DE STABILISATION

Assessment as soon as reasonably possible

7(1)   An addictions specialist must assess the youth as soon as reasonably possible after the youth arrives at the stabilization facility.

Délai d'évaluation

7(1)   Un spécialiste en toxicomanie évalue le mineur dès que possible après son arrivée à l'établissement de stabilisation.

Issuing a stabilization order

7(2)   After the assessment, but no later than 24 hours after the youth's arrival, the specialist may issue a stabilization order to detain the youth in the facility, if the specialist is satisfied that

(a) the youth

(i) is abusing one or more drugs severely and persistently and, as a result, is unable to fully understand and make a decision about the need to be treated for the drug abuse, and

(ii) is not likely to be stabilized if he or she is not detained; and

(b) it is in the youth's best interests to be detained and stabilized.

Ordre de stabilisation

7(2)   Après avoir évalué le mineur dans un délai maximal de 24 heures après son arrivée, le spécialiste en toxicomanie peut donner un ordre de stabilisation afin qu'il soit détenu dans l'établissement s'il est convaincu que les conditions suivantes sont réunies :

a) le mineur :

(i) est intoxiqué de manière grave et continuelle et n'est donc pas en mesure de comprendre qu'il devrait être traité ni de prendre une décision à cet égard,

(ii) ne sera vraisemblablement pas stabilisé s'il n'est pas détenu;

b) il est dans l'intérêt véritable du mineur qu'il soit détenu et stabilisé.

Assessment by second addictions specialist

7(3)   If the stabilization order is issued, the youth must be assessed by a second addictions specialist who must consider whether the criteria set out in clauses (2)(a) and (b) are met. This assessment must be made within 24 hours after the youth's arrival at the facility if reasonably possible, but no later than 48 hours after the youth's arrival.

Évaluation par un deuxième spécialiste

7(3)   Une fois l'ordre de stabilisation donné, le mineur est évalué par un deuxième spécialiste en toxicomanie qui détermine si les conditions visées aux alinéas (2)a) et b) sont remplies. La deuxième évaluation a lieu dans les 24 heures suivant l'arrivée du mineur dans la mesure du possible ou, sinon, dans les 48 heures suivant cette arrivée.

Order must be confirmed or youth released

7(4)   After completing the assessment, the second specialist must do one of the following:

(a) if he or she is satisfied that the criteria set out in clauses (2)(a) and (b) are met, confirm the order within 48 hours after the youth's arrival at the facility;

(b) otherwise, promptly prepare a written authorization to release the youth from the facility, give the authorization to a responsible person at the facility and give a copy to the youth.

Confirmation de l'ordre ou libération du mineur

7(4)   Après l'évaluation, le deuxième spécialiste prend l'une des mesures suivantes :

a) s'il est convaincu que les conditions visées aux alinéas (2)a) et b) sont remplies, il confirme l'ordre de stabilisation dans les 48 heures suivant l'arrivée du mineur;

b) dans le cas contraire, il rédige sans tarder une autorisation permettant la libération du mineur, la remet à un responsable au sein de l'établissement et en donne une copie au mineur.

Failing to do second assessment

7(5)   The stabilization order expires 48 hours after the youth's arrival at the facility, unless it is confirmed or terminated before then.

Expiration de l'ordre

7(5)   L'ordre de stabilisation expire dans les 48 heures suivant l'arrivée du mineur à l'établissement, à moins qu'il ne soit confirmé ou annulé plus tôt.

Content of order

7(6)   The addictions specialist who issues a stabilization order must state in it the facts on which his or her opinion is based and must sign it. The specialist who confirms the order must add to the order a statement of any different facts on which his or her opinion is based and must sign the order.

Contenu de l'ordre

7(6)   Le spécialiste en toxicomanie qui donne un ordre de stabilisation y indique le fondement de son opinion et le signe. Celui qui le confirme y indique, le cas échéant, les motifs différents sur lesquels il fonde son opinion et le signe.

Distribution of order

7(7)   The addictions specialist who confirms the stabilization order must then give the order to a responsible person at the stabilization facility, and give a copy to the youth.

Distribution de l'ordre

7(7)   Le spécialiste en toxicomanie qui confirme l'ordre de stabilisation le remet à un responsable au sein de l'établissement et en donne une copie au mineur.

Youth must be informed of right to a review

7(8)   The addictions specialist who confirms the stabilization order must inform the youth that he or she may request that it be reviewed.

Droit de révision

7(8)   Le spécialiste en toxicomanie qui a confirmé l'ordre informe le mineur qu'il peut en demander la révision.

Addictions specialist may authorize release

8(1)   The addictions specialist who issued or confirmed a stabilization order may at any time, in writing, authorize the youth's release from the stabilization facility if

(a) a treatment plan has been developed in accordance with section 10 and the specialist is satisfied that the youth has decided, while not under the acute influence of drugs, whether or not to follow the treatment plan; or

(b) the specialist is satisfied that it is no longer in the youth's best interests to be detained in the facility.

Autorisation de libération

8(1)   Le spécialiste en toxicomanie qui a donné ou confirmé l'ordre de stabilisation peut, à tout moment, autoriser par écrit la libération du mineur :

a) si un plan de traitement a été mis au point conformément à l'article 10 et s'il est convaincu que le mineur a décidé, pendant qu'il n'était pas fortement intoxiqué, de suivre ou non le plan de traitement;

b) s'il est convaincu qu'il n'est plus dans l'intérêt véritable du mineur de le détenir.

Authorization must be given to facility and youth

8(2)   The addictions specialist must give the authorization to a responsible person at the facility, and give a copy to the youth.

Communication de l'autorisation

8(2)   Le spécialiste en toxicomanie remet l'autorisation à un responsable au sein de l'établissement et en donne une copie au mineur.

Authorization terminates stabilization order

8(3)   An authorization to release prepared under this section or subsection 7(4) terminates the stabilization order when it is given to the responsible person at the facility.

Annulation de l'ordre de stabilisation

8(3)   La remise de l'autorisation visée au présent article ou au paragraphe 7(4) à un responsable au sein de l'établissement entraîne l'annulation de l'ordre de stabilisation.

Order expires after seven days

8(4)   A stabilization order expires at the end of the seventh day after the day it is issued under subsection 7(2) unless, before then,

(a) it expires under subsection 7(5); or

(b) it is terminated by a written authorization to release the youth, or by a decision of a review panel under section 17.

Expiration de l'ordre

8(4)   L'ordre de stabilisation expire à la fin du septième jour après lequel il a été donné en vertu du paragraphe 7(2), à moins, selon le cas :

a) qu'il n'expire plus tôt sous le régime du paragraphe 7(5);

b) qu'il ne soit annulé conformément à une autorisation écrite de libération ou à une décision du comité de révision rendue en vertu de l'article 17.

Notice of termination of order

8(5)   When a stabilization order expires or is terminated under this Act, the stabilization facility must promptly inform the parent or guardian on whose application the apprehension order was made.

Avis d'annulation de l'ordre

8(5)   Lorsqu'un ordre de stabilisation expire ou est annulé en vertu de la présente loi, l'établissement de stabilisation en informe sans tarder le parent ou le tuteur dont la requête a entraîné l'ordonnance en vue de la prise de corps.

Release of youth

9   If a stabilization order is not made under subsection 7(2) or when a stabilization order expires or is terminated under this Act, the stabilization facility must release the youth, as soon as reasonably possible,

(a) to the youth's parent or guardian; or

(b) to another responsible adult, if the facility is unable to reach the youth's parent or guardian or the parent or guardian is unable or unwilling to take charge of the youth.

Libération du mineur

9   Si un ordre de stabilisation n'est pas donné en vertu du paragraphe 7(2) ou lorsque l'ordre expire ou est annulé sous le régime de la présente loi, l'établissement de stabilisation libère le mineur dès que possible et le confie :

a) à son parent ou tuteur;

b) à un autre adulte responsable, s'il ne peut joindre le parent ou le tuteur ou si celui-ci ne peut s'occuper du mineur ou ne veut pas le faire.

DEVELOPING A TREATMENT PLAN

MISE AU POINT D'UN PLAN DE TRAITEMENT

Treatment plan

10   While the youth is detained in the stabilization facility, the facility must

(a) provide the youth with any stabilization services that the addictions specialists who assessed the youth consider appropriate;

(b) continue to assess the youth; and

(c) develop, in collaboration with the youth if reasonably possible, a treatment plan that the youth may agree to follow after he or she is released from the facility.

Plan de traitement

10   Pendant que le mineur est détenu, l'établissement de stabilisation :

a) lui offre les services de stabilisation indiqués par les spécialistes en toxicomanie qui ont procédé aux évaluations;

b) continue à l'évaluer;

c) met au point, en collaboration avec lui, dans la mesure du possible, un plan de traitement qu'il pourrait accepter de suivre après sa libération.

REVIEWING A STABILIZATION ORDER

RÉVISION DES ORDRES DE STABILISATION

Roster of reviewing officers

11(1)   The minister must appoint a roster of addictions specialists and lawyers as reviewing officers to review stabilization orders.

Liste d'agents de révision

11(1)   Le ministre dresse une liste de spécialistes en toxicomanie et d'avocats qu'il nomme à titre d'agents de révision des ordres de stabilisation.

Co-ordinator

11(2)   The minister, or a person designated by the minister, must appoint a co-ordinator for the purposes of this Act.

Coordonnateur

11(2)   Le ministre ou la personne qu'il désigne nomme un coordonnateur pour l'application de la présente loi.

Request to terminate stabilization order

12   A youth who is detained under a stabilization order may make a request to the co-ordinator that the order be terminated. The request may be made orally or in writing.

Demande d'annulation

12   Un mineur détenu en vertu d'un ordre de stabilisation peut demander au coordonnateur, verbalement ou par écrit, l'annulation de l'ordre.

Naming a panel and notifying facility

13(1)   Without delay after receiving the youth's request, the co-ordinator must

(a) from the roster of reviewing officers name a review panel consisting of an addictions specialist and a lawyer; and

(b) notify the stabilization facility of the request.

Constitution du comité et avis

13(1)   Dès qu'il reçoit la demande du mineur, le coordonnateur :

a) constitue un comité de révision composé d'un spécialiste en toxicomanie et d'un avocat dont les noms figurent sur la liste des agents de révision;

b) en avise l'établissement de stabilisation.

Hearing and inquiries by review panel

13(2)   As soon as reasonably possible after being named by the co-ordinator, the review panel

(a) must hold a hearing at the stabilization facility; and

(b) may make any other inquiries it considers necessary;

to decide whether the stabilization order should be terminated.

Audience et travaux du comité

13(2)   Dès que possible après sa constitution, le comité de révision tient une audience dans l'établissement de stabilisation et demande les renseignements qu'il juge nécessaires afin de déterminer si l'ordre devrait être annulé.

Youth may be present and provide information

13(3)   The panel must ensure that the youth is given

(a) full and timely access to any information that the panel is provided with or obtains, including a reasonable opportunity to be present when the panel interviews any person as part of its inquiries; and

(b) a reasonable opportunity at the hearing to provide information about the case, personally or through other people.

Comparution et observations du mineur

13(3)   Le comité de révision fait en sorte que le mineur :

a) ait accès en temps opportun aux renseignements qu'il obtient et ait notamment la possibilité d'être présent lorsqu'il interroge des personnes dans le cadre de ses travaux;

b) ait l'occasion, à l'audience, de lui fournir directement ou par l'intermédiaire de tiers des renseignements sur sa situation.

Matters to be considered by review panel

13(4)   In deciding whether the stabilization order should be terminated, the review panel must consider

(a) the stabilization order and the assessments upon which it is based;

(b) the requirements for issuing a stabilization order;

(c) the information provided by the youth and others at the hearing; and

(d) any information the panel obtains from its own inquiries.

Points à prendre en considération

13(4)   Pour déterminer si l'ordre de stabilisation devrait être annulé, le comité de révision tient compte des points suivants :

a) l'ordre de stabilisation et les rapports d'évaluation s'y rapportant;

b) les exigences qui doivent être remplies pour que l'ordre soit donné;

c) les renseignements fournis par le mineur et les autres intervenants à l'audience;

d) les autres renseignements qu'il obtient dans le cadre de ses travaux.

Access to material to be reviewed

13(5)   The stabilization facility must

(a) give the review panel access to the stabilization order, the assessments and any other information it has about the youth that the panel requests; and

(b) give the youth timely access to the same documents and information.

Communication de renseignements

13(5)   L'établissement de stabilisation :

a) permet au comité de révision d'avoir accès à l'ordre de stabilisation, aux rapports d'évaluation et aux autres renseignements qu'il demande au sujet du mineur;

b) permet au mineur d'avoir accès aux renseignements précités en temps opportun.

Evidence Act powers

14   The members of a review panel have the powers and protections of commissioners under Part V of The Manitoba Evidence Act.

Loi sur la preuve au Manitoba

14   Les membres d'un comité de révision bénéficient des pouvoirs et de l'immunité accordés aux commissaires nommés en vertu de la partie V de la Loi sur la preuve au Manitoba.

Youth advocate

15   At the youth's request, another person may be present when the youth communicates with the co-ordinator or the review panel, and that person may communicate with the co-ordinator or review panel on the youth's behalf.

Représentant du mineur

15   À la demande du mineur, une personne peut être présente lorsqu'il communique avec le coordonnateur ou le comité de révision. Elle peut aussi communiquer avec le coordonnateur ou le comité en son nom.

Review panel may determine procedure

16(1)   Subject to subsection (2) and the regulations, the review panel may determine its own procedure.

Règles de procédure

16(1)   Sous réserve du paragraphe (2) et des règlements, le comité de révision peut fixer ses propres règles de procédure.

Hearing to be private, informal and non-disruptive

16(2)   Proceedings at a review hearing must be

(a) held in private; and

(b) conducted informally and expeditiously, and in the manner that the review panel considers will cause the least disruption to the stabilization services the youth is receiving, while still allowing for a full and fair review.

Nature de l'audience

16(2)   L'audience se déroule :

a) à huis clos;

b) rapidement et sans formalités, d'une manière qui, selon le comité de révision, nuira le moins possible aux services de stabilisation offerts au mineur tout en permettant une révision juste et complète.

Decision of review panel

17(1)   After completing its review, the review panel

(a) must terminate the stabilization order if either of the reviewing officers is satisfied that the order is unwarranted; or

(b) must not terminate the order if both reviewing officers are satisfied that the order is warranted.

Décision du comité

17(1)   Une fois qu'il a terminé ses travaux, le comité de révision :

a) annule l'ordre de stabilisation si l'un des agents de révision est convaincu qu'il n'est pas justifié;

b) maintient l'ordre si les deux agents de révision sont convaincus qu'il est justifié.

Decision in writing

17(2)   The review panel's decision must be in writing and must state the reasons for the decision. The review panel must give the decision to the co-ordinator promptly after making it.

Décision écrite

17(2)   Le comité de révision rend une décision écrite et motivée et la communique sans tarder au coordonnateur.

Communication of decision to youth and facility

18   Promptly after receiving the review panel's decision, the co-ordinator must give one copy of it to the youth and another to the stabilization facility.

Communication de la décision au mineur et à l'établissement

18   Peu après avoir reçu la décision du comité de révision, le coordonnateur en donne une copie au mineur et à l'établissement de stabilisation.

Review does not operate as a stay of order

19   The youth's request to terminate the stabilization order does not stay the effect of the order. The youth must continue to receive stabilization services while the order is being reviewed.

Effet de la demande de révision

19   La demande d'annulation de l'ordre de stabilisation n'entraîne pas sa suspension. Le mineur continue à recevoir des services de stabilisation pendant la révision de l'ordre.

GENERAL PROVISIONS

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Mental Health Act orders

20   Nothing in this Act prevents a person from applying for an order for the involuntary medical examination of a youth under Part 3 of The Mental Health Act.

Ordonnances visées par la Loi sur la santé mentale

20   La présente loi n'a pas pour effet d'empêcher une personne de présenter une requête en vue de l'obtention, à l'égard d'un mineur, d'une ordonnance d'examen médical obligatoire sous le régime de la partie 3 de la Loi sur la santé mentale.

Confidentiality

21(1)   Subject to subsection (2), personal health information collected or maintained for the purposes of this Act must be collected, used, disclosed, retained and destroyed in accordance with The Personal Health Information Act.

Confidentialité

21(1)   Sous réserve du paragraphe (2), les renseignements médicaux personnels recueillis ou maintenus pour l'application de la présente loi sont recueillis, utilisés, communiqués, conservés et détruits conformément à la Loi sur les renseignements médicaux personnels.

Exception

21(2)   If personal health information collected for the purposes of this Act is contained in a clinical record under The Mental Health Act, the personal health information must be used or disclosed only in accordance with that Act.

Exception

21(2)   Les renseignements médicaux personnels qui sont recueillis pour l'application de la présente loi et qui sont contenus dans des dossiers médicaux que vise la Loi sur la santé mentale ne peuvent être utilisés ou communiqués que conformément à cette loi.

FIPPA does not apply

21(3)   The Freedom of Information and Protection of Privacy Act does not apply to information or records prepared, maintained or disclosed for the purpose of this Act.

Non-application

21(3)   La Loi sur l'accès à l'information et la protection de la vie privée ne s'applique pas aux renseignements ni aux documents établis, maintenus ou communiqués pour l'application de la présente loi.

Protection from liability

22   No action or proceeding may be brought against an addictions specialist, the co-ordinator, a reviewing officer or any other person acting under the authority of this Act for anything done or not done, or for any neglect,

(a) in the performance or intended performance of a duty under this Act; or

(b) in the exercise or intended exercise of a power under this Act;

unless the person was acting in bad faith.

Immunité

22   Les spécialistes en toxicomanie, le coordonnateur, les agents de révision et les autres personnes qui agissent sous l'autorité de la présente loi bénéficient de l'immunité pour les actes accomplis ou les omissions ou manquements commis de bonne foi dans l'exercice effectif ou censé tel des attributions que leur confère la présente loi.

Regulations

23   The Lieutenant Governor in Council may make regulations

(a) respecting the qualifications that a person must have to be eligible to be an addictions specialist for the purposes of this Act;

(b) designating classes of persons for the purposes of clause (f) of the definition "addictions specialist" in section 1;

(c) respecting apprehension orders, including, but not limited to, governing the procedures for applying for an order and making an order;

(d) respecting the issuance and content of stabilization orders;

(e) respecting the form and content of a written authorization to release a youth from a stabilization facility;

(f) governing the review of stabilization orders;

(g) respecting any other matter the Lieutenant Governor in Council considers necessary or advisable to carry out the intent of this Act.

Règlements

23   Le lieutenant-gouverneur en conseil peut, par règlement :

a) prendre des mesures concernant les compétences que doivent avoir les spécialistes en toxicomanie pour l'application de la présente loi;

b) désigner des catégories de personnes pour l'application de l'alinéa f) de la définition de « spécialiste en toxicomanie » figurant à l'article 1;

c) prendre des mesures concernant les ordonnances visant la prise de corps et, notamment, régir la façon de procéder pour les demander et les rendre;

d) prendre des mesures concernant les ordres de stabilisation pouvant être donnés et leur contenu;

e) prendre des mesures concernant la forme et le contenu des autorisations écrites visant la libération de mineurs;

f) régir la révision des ordres de stabilisation;

g) prendre toute autre mesure qu'il estime nécessaire ou utile à l'application de la présente loi.

Regulations designating stabilization facilities

24   The minister may make regulations designating a building or part of a building as a stabilization facility.

Désignation d'établissements de stabilisation

24   Le ministre peut, par règlement, désigner tout ou partie d'un bâtiment à titre d'établissement de stabilisation.

C.C.S.M. reference

25   This Act may be referred to as Chapter Y50 of the Continuing Consolidation of the Statutes of Manitoba.

Codification permanente

25   La présente loi constitue le chapitre Y50 de la Codification permanente des lois du Manitoba.

Coming into force

26   This Act comes into force on November 1, 2006.

Entrée en vigueur

26   La présente loi entre en vigueur le 1er novembre 2006.